News

"Notre objectif consiste à établir des réseaux d'approvisionnement solides"

Quelles leçons tirer de la crise actuelle ? Bernhard Simon, CEO de DACHSER, s’exprime sur l'avenir des flux de marchandises mondiaux.

Bernhard Simon, CEO de DACHSER

"La pandémie de coronavirus va-t-elle modifier durablement les flux mondiaux de marchandises ? Les décideurs des entreprises et des organisations gouvernementales doivent maintenant examiner de près leurs chaînes d’approvisionnement - jusqu'à présent très largement dispersées - afin de détecter les risques potentiels et savoir comment les adapter aux nouvelles conditions.  

De tels hauts et bas ne sont certainement pas nouveaux dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Il y a un peu plus de dix ans, la crise financière et économique mondiale a eu des répercussions similaires. La question majeure est de savoir comment les chaînes d’approvisionnement doivent être conçues pour être aussi robustes et efficientes que possible. Ces dernières années, les acheteurs ont adopté des process logistiques en priorité selon des considérations tarifaires qu’il fallait optimiser. Sous l’impact de la crise, la gestion stratégique va de nouveau avoir de l’influence en considérant la logistique dans une vision intégrée au plus haut niveau des conseils d’administration. Il sera de nouveau question de la sécurité d’un approvisionnement solide qui nécessite une variété d’alternatives substituables les unes aux autres sur lesquelles travaillent nos équipes.

Tirer les bonnes leçons de la crise

Ce faisant, ils ne se concentrent pas sur la régionalisation ou la mondialisation, mais sur la gestion proactive des risques : la nationalisation ou la régionalisation totale des chaînes d’approvisionnement, par exemple dans le domaine de l’équipement de protection médicale, peut s’avérer d’une efficacité relative et risquée. La solution consisterait à construire un réseau d’approvisionnement qui combinerait des fournisseurs locaux avec des sources en provenance de la Chine, des Etats-Unis et de l’Europe. S'il en résulte des chaînes d'approvisionnement plus agiles, plus flexibles et plus résistantes, nous aurons certainement tiré les bonnes leçons de la crise actuelle".

Contact Marine Siret