Œuvrer pour que tout roule

A 55 ans, François Le Chevalier est Fleet and Local Facility Manager des agences transport et logistique DACHSER de Wissous et Santeny, en Ile-de-France. De la conduite de poids lourds à la gestion de flottes et d’infrastructures, il s’est forgé un parcours aux multiples facettes dans le domaine du transport et de la logistique. A travers ses nombreuses expériences, il nous raconte son attachement à la cohésion d’équipe pour faire avancer l’entreprise et appréhender l’avenir de façon sereine.

François Le Chevalier, Fleet and Local Facility Manager des agences transport et logistique DACHSER de Wissous et Santeny
François Le Chevalier, Fleet and Local Facility Manager des agences transport et logistique DACHSER de Wissous et Santeny

Lorsqu’il était enfant, François Le Chevalier montait dans le camion toupie que conduisait son père. Une coïncidence si quelques années plus tard il devint conducteur à son tour ? La réponse est oui. Au départ, François avait un chemin tout tracé en boulangerie-pâtisserie. Mais après son CAP et son service militaire, la vie et les opportunités qui se sont présentées à lui ont changé ses perspectives d’avenir. Après diverses expériences de conducteur, François a intégré le Groupe DACHSER en 2005 à l’agence d’Angers à ce même poste.

En 2009, il a, pour des raisons familiales, rejoint l’agence de transport DACHSER Rennes. Là, il a pu poursuivre son parcours en tant qu’employé polyvalent sur des missions de technicien de production, dispacheur, conducteur et gestionnaire administratif au service camionnage. « DACHSER m’a offert une grande polyvalence dans mes fonctions, et ce, dès le début. » En 2015, son épouse étant retournée en région parisienne pour le travail, il a émis le souhait d’intégrer l’agence de Wissous. En octobre 2015, ce fût chose faite. Il rejoignit sa région natale au poste de responsable parc et matériels de manutention. « C’était pour moi un défi que j’ai accepté avec beaucoup de plaisir. » 4 ans plus tard, Ludovic Rincel, General Manager Ile-de-France, lui proposait d’étendre ses fonctions à l’agence logistique DACHSER de Santeny.  

Une vie professionnelle et personnelle pleine de défis

Aujourd’hui Fleet and Local Facility Manager à l’agence transport de Wissous et à l’agence logistique de Santeny, il gère l’entretien et la sécurité de 66 000 m2 de bâtiment et une flotte de 48 véhicules et 120 engins de manutention. Ce changement d’envergure ne l’a pas pour autant effrayé : « Je l’ai pris comme un nouveau défi. Passer de 7000 m2 à 59 000 m2 de bâtiments avec le nombre d’engins de manutention qui vont avec, c’est impressionnant. Mais le métier reste le même ! » explique-t-il.

Même si François reste attaché à la dimension terrain de son activité, il s’est retrouvé dans le fait de superviser des projets qui lui permettent d’appréhender son métier différemment : « Mon évolution de carrière a apporté du sens à mon métier. J’ai pris conscience de la place que j’occupais chez DACHSER depuis que j’étais conducteur. Chacun à son niveau peut contribuer à faire évoluer l’entreprise. » nous explique-t-il. Dans le cadre de ses fonctions, il agit par exemple pour le développement durable avec le passage à des technologies et des infrastructures plus respectueuses de l’environnement. Il apporte également ces améliorations aux bâtiments, aux engins et aux véhicules pour la sécurité et le confort des conducteurs et des manutentionnaires « Ce travail apporte du confort aux collègues et une qualité de service chez le client. C’est très motivant. » nous confie-t-il.

Mon évolution de carrière a apporté du sens à mon métier. J’ai pris conscience de la place que j’occupais chez DACHSER depuis que j’étais conducteur. Chacun à son niveau peut contribuer à faire évoluer l’entreprise.

Alors pour déconnecter, François parcourt le monde : « Je coupe totalement lorsque je pars faire des treks à l’étranger. ». De l’Europe à l’Asie en passant par l’Afrique, il s’évade, à la découverte des cultures, de la vie locale en dormant chez l’habitant. Au-delà de l’aspect dépaysant de ces nouveaux défis, il retrouve dans le trek les mêmes valeurs qui lui font aimer le rugby et qui lui sont chères, comme l’entraide : « Lors de ces voyages il se forme une symbiose au sein du groupe, c’est quelque chose d’important pour moi, et c’est ce que je retrouve chez DACHSER. ». Cette cohésion d’équipe, François l’apprécie au sein de ses agences et entre les responsables de parcs : « Nous travaillons ensemble, nous échangeons nos différents points de vue dans le but de progresser et de faire avancer l’entreprise. »

D’ici fin 2022, l’ensemble des engins de manutention sera remplacé par des véhicules équipés de batteries Lithium-Ion.
D’ici fin 2022, l’ensemble des engins de manutention sera remplacé par des véhicules équipés de batteries Lithium-Ion.

Être acteur de l’innovation chez DACHSER

En 2019, DACHSER s’est donné pour ambition, d’ici fin 2022, de remplacer l’ensemble des engins de manutention par des véhicules équipés de batteries Lithium-Ion à économie d’énergie. C’est à travers le déploiement de ce projet de grande envergure en agence que François Le Chevalier a pu découvrir d’autres facettes du domaine de la logistique : l’innovation et la gestion de projet.

« De par mes expériences passées, j’ai un recul et une vision globale de l’entreprise et de ses profils de collaborateurs. » En effet, François nous explique la façon dont il a accompagné les équipes de quai pour paramétrer les engins au plus près de leurs besoins : « Il était très important pour moi d’associer les futurs utilisateurs aux tests des nouveaux engins de manutention pour plus d’efficacité. Cette démarche vise aussi à favoriser la remontée d’informations dans le futur pour éviter les casses et les pannes. »

Ensemble, ils ont également dû repenser les emplacements et aménagements des salles de charge et les besoins en matériels et en chargeurs qui ne sont plus les mêmes avec le passage au Lithium-Ion. « Le changement d’une technologie induit une multitude d’autres changements. ». En effet, François a pris conscience qu’au-delà de ce projet, il fallait anticiper d’autres paramètres pour les projets futurs. Par exemple, il a fallu prévoir des installations électriques adéquates, non seulement pour ces nouveaux engins, mais aussi pour la flotte de véhicules électriques qui va être mise en place dans les prochaines années chez DACHSER. « Chez DACHSER on est sans arrêt challengé et cela nous amène, à notre échelle, à voir plus loin et plus grand pour l’avenir du Groupe »

Contact Lou-Edel Bellaton