Situation actuelle du fret aérien : aéroports PVG, HKG et FRA

Suite à la Golden Week chinoise, le trafic du fret aérien reste difficile. Découvrez ci-dessous un aperçu de la situation dans nos principaux hubs aériens en Chine et en Allemagne.

Shanghai PVG et d'autres aéroports en Chine :

  • La demande d'exportation de la Chine a augmenté de 30% pendant la Golden Week par rapport aux semaines précédentes. La surréservation se poursuit après les vacances.
  • À l'aéroport PVG de Shanghai, la capacité d'assistance au sol reste à 60-70% du niveau normal.
  • Les autres aéroports chinois, notamment ceux de Zhengzhou (CGO), de Pékin (PEK) et les principaux aéroports du sud de la Chine, sont soumis à une forte pression et les itinéraires alternatifs sont également indisponibles.
  • La plupart des transporteurs n'offrent pas de capacités supplémentaires, que ce soit vers l'ouest ou vers l'est, de sorte que l'espace est rare et que les tarifs se maintiennent à un niveau élevé.
  • À Hong Kong (HKG), le marché du fret aérien a été perturbé par deux typhons en sept jours. En conséquence, de nombreux vols ont été annulés et le processus de récupération est en cours.
  • S’ajoutant aux mauvaises conditions météorologiques, des cas de COVID ont été signalés dans les services de manutention de fret de l'aéroport de Hong Kong, ce qui a entraîné une réduction de la capacité de manutention et des annulations de vols supplémentaires.

Aéroport de Francfort (FRA) :

  • À l'aéroport de Francfort, Frankfurt Cargo Services (FCS) est actuellement confronté à des problèmes majeurs en matière de manutention des importations. Les équipements ne sont disponibles que dans une mesure limitée, ce qui entraîne un léger retard.
  • Un changement dans le processus douanier, qui exige des compagnies aériennes la soumission de données complètes et correctes afin d'éviter le traitement unique de chaque expédition, a entraîné des retards dans le traitement du fret.
  • Certaines compagnies aériennes n'ont pas encore pleinement mis en œuvre les ajustements nécessaires, ce qui a entraîné un nombre croissant d'envois devant être traités selon une procédure "manuelle", provoquant des retards massifs.
  • La situation à SFC s'améliore lentement mais il faut s'attendre à ce qu'il faille environ 8 à 10 jours pour résorber cet arriéré.
  • Dans l'intervalle, les autorités douanières ont accepté de suspendre temporairement le nouveau processus jusqu'à la fin du mois.
  • Pour cette raison, les nouveaux envois ne peuvent être traités qu'avec un retard limité.
  • D'autres sites de manutention à Francfort font également état d'une situation critique et ont déjà pris des mesures telles que la réduction des délais de livraison à l'exportation.

Chez DACHSER, les capacités de notre réseau de fret aérien restent solides et résilientes et nous travaillons sans relâche pour qu'elles restent stables. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter votre interlocuteur local chez DACHSER qui se fera un plaisir de vous aider.

Contact Lou-Edel Bellaton